Témoignage d’une moniale

Anne, un modèle pour les contemplatifs ? Au début des années 2000, une moniale bénédictine a reçu à sa prise d’habit un nom de religion inaccoutumé : Sœur Anne de Guigné. Interrogée par un membre de l’Association sur le choix d’un tel patronage, elle répond dans le texte ci-après, paru par ailleurs dans le numéro de…