Témoignage de Christian Foissey

Témoignage de Christian Foissey

Nous avons reçu un témoignage d’un grand intérêt. Monsieur Christian Foissey, 67 ans, a trouvé récemment auprès d’Anne de Guigné une aide précieuse dans une circonstance qui aurait pu être fatale pour sa vie. Anne n’était pas une inconnue pour lui car il avait lu sa biographie bien des années auparavant. Il avait renoué avec elle en la faisant connaître à ses petits-enfants Camille et Gaspard. Une occasion de vacances dans la région d’Annecy lui permit de visiter, avec Camille alors âgée de 10 ans, la tombe d’Anne au cimetière d’Annecy-le-Vieux et, par une circonstance providentielle, le château de La Cour, qui normalement n’est pas ouvert à la visite. Camille était ravie : « Tu te rends compte, Papy, nous avons vu le neveu d’Anne et nous avons pu visiter sa demeure. » Mais la petite Anne allait donner un signe de sa présence agissante le mardi 28 août 2018.

Lettres inédites de Madame de Guigné

Lettres inédites de Madame de Guigné

C’est avec joie que nous publions deux lettres inédites d’Antoinette de Guigné (1886-1978) à sa sœur ainée, Louise de Charette de la Contrie (1867-1946), en religion Mère Saint-Joseph, de la Congrégation des Sœurs Auxiliatrices des Âmes du Purgatoire. Ces deux lettres nous ont été aimablement communiquées par l’archiviste des Sœurs Auxiliatrices à Paris. Elles ont été écrites très peu de temps après la mort d’Anne survenue le 14 janvier 1922. L’intimité fraternelle donne à ces missives un ton d’une grande vérité et sincérité. On peut relever deux points particulièrement émouvants : la conviction de Madame de Guigné de la perfection de sa fille ainée, bien avant que la réputation de sainteté d’Anne ne se répande à travers le monde et la grande humilité de cette maman se sentant indigne d’être la mère d’une enfant si sainte.

Témoignage d’une moniale

Anne, un modèle pour les contemplatifs ? Au début des années 2000, une moniale bénédictine a reçu à sa prise d’habit un nom de religion inaccoutumé : Sœur Anne de Guigné. Interrogée par un membre de l’Association sur le choix d’un tel patronage, elle répond dans le texte ci-après, paru par ailleurs dans le numéro de…

Témoignages des contemporains

Une multitude de témoignages ont afflué après la mort d’Anne de Guigné et beaucoup ont été relatés dans les livres parus sur sa vie et dont la liste est dressée par ailleurs. Il est impossible de faire un tri significatif parmi ces témoignages tant chacun d’entre eux illustre bien une qualité de cœur ou la…

Albums de photos

Présentation des albums 1. L’album de photos d’Anne présente un choix étendu de photos authentiques, n’ayant subi que des retouches minimes. La qualité des clichés est variable, parfois médiocre. Néanmoins, beaucoup de ces photos nous ont paru intéressantes par leur simplicité et leur charme. 2. L’album de photos des lieux où Anne a vécu les…

Le désir du Ciel

Anne et le désir du Ciel

On se souvient de cet épisode fameux de la vie de sainte Thérèse d’Avila où, petite fille, elle avait entraîné son frère Rodrigue, de quatre ans son ainé. Ils avaient le dessein de se faire couper la tête au pays des Maures et, par le martyre, de gagner le bonheur du Ciel. Un oncle les rencontrant non loin d’Avila les ramène à la maison et l’aventure se termine par une semonce. Teresita, chef de l’expédition, se défend : « Je veux voir Dieu, et pour voir Dieu, il faut mourir ! » Admirable logique enfantine que nous retrouvons en écho dans un dialogue d’Anne avec sa maman. Anne a huit ans et demi. Madame de Guigné a consigné dans ces souvenirs sur Anne cet échange émouvant :

Un diaporama sur Anne

21 novembre 2018 – Nous sommes heureux de mettre en ligne aujourd’hui un beau diaporama sur la vie d’Anne de Guigné réalisé récemment par des moniales bénédictines. Nous espérons que cette vidéo d’environ 15 minutes contribuera à faire mieux connaître l’attachante figure de cette enfant et à hâter sa béatification.

Paroles d’Anne

Paroles et écrits d’ Anne de Guigné Les paroles d’Anne ont été authentifiées par les témoins de sa vie. Que les lecteurs qui seraient gênés par ses expressions enfantines se reportent à l’article que le Père Moullin, f.c. a fait paraître dans la Revue du Rosaire de mars 1968. Paroles d’Anne « Ça brûle trop ; mais…