Cannes – 14-16 janvier 2022

Chaque évènement prévu pour le centenaire de la vénérable Anne de Guigné s’est déroulé à Cannes dans la simplicité, mais avec ferveur et joie.

Tout d’abord, comme chaque année après la messe anniversaire à 8 h 30, les personnes le désirant ont eu la possibilité de venir se recueillir dans la chambre où Anne a vécu ses derniers jours. Elle n’avait pas onze ans.

À 17 h 00, tous étaient conviés à la villa Saint-Benoît où vécut la famille de Guigné, et où la Famille Missionnaire de Notre-Dame a la grâce d’exercer sa mission depuis 20 ans. Les premiers arrivés regardèrent le documentaire DVD de Marc Jeanson : La conversion d’une enfant. Pendant ce temps, d‘autres personnes ont pu se recueillir dans la chambre d’Anne ou passer un moment à la chapelle, devant le Saint-Sacrement exposé. Pour soutenir la prière, quelques dizaines de chapelet furent récitées, accompagnées de courtes méditations sur des paroles ou des écrits d’Anne.

Après la fin du documentaire, tous pouvaient poser des questions à une nièce d’Anne, Mme Catherine de la Tour du Pin, qui était présente.

À 20 h 30, un rendez-vous était prévu à l’église du Sacré-Cœur du Prado, paroisse d’Anne. En présence d’une vingtaine de personnes, le curé-archiprêtre de Cannes, le Père Guy Largillière, a présidé une cérémonie toute simple pour introniser un buste d’Anne : courte évocation de la vie d‘Anne, lecture du passage de l’Évangile nous invitant à accueillir les enfants dont les anges contemplent sans cesse la face du Père qui est dans les cieux, un commentaire improvisé et lumineux de cet Évangile, puis le dévoilement de la sculpture.

chambre d’Anne

anne-de-guigne-centenaire

Pourquoi avoir choisi cette église du Sacré-Cœur du Prado pour évoquer le souvenir d’Anne ? La messe des funérailles d’Anne, le lendemain de sa mort survenue le 14 janvier 1922, eut lieu dans cette église, restaurée par la suite entre 1974 et 1985. Six mois plus tard, son corps était transféré dans le caveau familial au cimetière d’Annecy-le-Vieux.

Enfin, le dimanche 16 janvier 2022, une journée des familles était organisée à la villa Saint-Benoît : messe dominicale, pique-nique, visites de la chambre d’Anne et… petite pièce de théatre interprétée par les ancelles de Notre-Dame des Neiges. Ces jeunes adolescentes se sont données de tout leur cœur pour commémorer les derniers jours de la vie d’Anne de Guigné.

Nous adressons à Anne nos remerciements pour le bon déroulement de toutes ces manifestations du centenaire à Cannes. Qu’elle nous entraîne tous sur le chemin de la conversion, de l’acquisition des vertus, de la sainteté.

 

Sœur Henriette

Famille Missionnaire de Notre-Dame.

Retour à la page : 2022 Centenaire de la mort d’Anne

Site officiel de l’association

Les Amis
d’ Anne de Guigné

Nous soutenir

Rechercher

Plus d'articles